au service des professionnels des marchés financiers depuis 1988

Observatoire des métiers 2017

Institué par la Convention collective nationale des activités de marchés financiers (CCNM), l’Observatoire des métiers a pour objet d’examiner les évolutions quantitatives et qualitatives de l’emploi dans la profession. La réunion de l’Observatoire qui s’est tenue le 17 janvier 2019 a permis l’examen des informations recueillies auprès des entreprises adhérentes au titre de l’exercice 2017.

Les chiffres de 2017 concernent notamment l’âge, l’ancienneté moyenne, le niveau de féminisation de la branche et le niveau de qualification :

Age : la répartition entre les tranches d’âge est sensiblement la même que l’année précédente, avec une tranche des 30-39 ans représentant environ 35% des effectifs et celle des 40-49 ans entre 26% et 29%. Sur une période de 13 ans, entre 2004 et 2017, on constate un vieillissement global de la branche, la part des 30-39 ans ayant diminuée et celle des plus de 40 ans ayant augmentée, passant d’un peu plus de 35% des effectifs en 2004 à près de 46% en 2017. Toutefois, la population de la branche se renouvelle, la tranche des 20/29 ans étant au même niveau en 2017 qu’en 2004.

Age moyen en 2017, hors stagiaires et alternants : 39 ans.

Ancienneté : les tranches des moins de 5 ans d’ancienneté et celles de 5 à 14 ans représentent à elles seules près de 85 % des effectifs, signe que la profession continue à se renouveler, tout en réussissant à fidéliser les collaborateurs. Cette tendance est également visible sur une période de 13 ans, entre 2004 et 2017.

Ancienneté moyenne en 2017, hors stagiaires et alternants : 7 ans.

Niveau de féminisation de la branche : on constate une stabilisation du nombre de femmes travaillant dans la branche, qui représentent entre 35 et 40 % des effectifs depuis plusieurs années.

Niveau de qualification : les effectifs cadres de la profession sont toujours aussi importants, représentant plus de 80 % des effectifs totaux, les salariés de la catégorie III.A représentant à eux seuls plus de 66% des effectifs.